Aller au contenu principal

Une excellente dynamique pour l’attractivité francilienne dans un contexte mondial marqué par la contrainte

Assises de l'Attractivité 2022

A l’occasion des Assises de l’Attractivité le 7 décembre 2022, Choose Paris Region et Paris-Île de France Capitale Économique présentent les résultats du Global Cities Investment Monitor, étude réalisée depuis 13 ans, en partenariat avec Opinion Way.

Alors qu’en 2021, la situation économique mondiale a continué à être marquée par de fortes pressions en termes d’approvisionnement en matières premières et par la poursuite de la crise sanitaire, l’Île-de-France a continué à s’affirmer comme le centre de gravité de l’attractivité européenne. C’est ce que montre l’étude comparée des investissements étrangers en 2021 sur la base du Financial Times FDI Markets. En effet, à l’échelle mondiale, la région est celle qui capte le plus d’investissements en provenance d’Europe et est de nouveau la première destinataire d’investissements étrangers en R&D. Elle est également la région qui bénéficie le plus d’investissements étrangers d’entreprises implantées sur son propre territoire (réinvestissements), et ce au niveau mondial.

En termes de perception, le sondage exclusif réalisé par Opinion Way pour le compte de Choose Paris Region et Paris-Île de France Capitale Économique montre que l’Île-de-France arrive deuxième comme région-métropole la plus attractive pour les entreprises étrangères en général, et gagne une place en 2022 par rapport à 2021 : c’est le meilleur classement jamais atteint par l’Île-de-France dans cette étude. La région Île-de-France est aussi perçue comme la plus attractive d’Europe au regard du critère de l’engagement écologique : l’engagement volontariste de la région dans la transition environnementale est bien compris des répondants qui en perçoivent les effets tangibles.
 

Résultats des analyses des investissements de la base FDI Markets

Malgré les discours sur l’affaiblissement du bloc européen, la part des investissements étrangers vers l’Europe reste stable à 54% du total des investissements au niveau mondial. La présence de 11 métropoles ou régions d’Europe continentale parmi le top 20 des régions les plus attractives en termes de nombre d’investissements directs internationaux (IDI) atteste de cette solidité du bloc européen et de la montée en puissance d’une Europe avec plusieurs centres qui se renforcent.

Si la région Rhénanie du Nord – Westphalie dépasse de peu l’Île-de-France en 2021 en nombre de projets, cette donnée isolée doit être manipulée avec précaution puisque cette région regroupe plusieurs centres urbains : Düsseldorf, Cologne, Dortmund. La région Île-de-France reste le centre de gravité majeur de l’attractivité européenne : avec 650 IDI cumulés sur les trois dernières années, l’Île-de-France est par exemple la région la plus attractive pour les IDI en provenance d’Europe, devant la Rhénanie du Nord – Westphalie en Allemagne (577 IDI) et devant le Grand Londres (557 IDI).

L’Île-de-France est la première région mondiale sur les investissements en R&D, elle confirme ainsi sa place de hub international de l’innovation. Pour la deuxième année consécutive, l’Île-de-France est aussi la première région mondiale en termes d’extension d’entreprises, un chiffre qui témoigne de l’excellente intégration des entreprises étrangères dans l’écosystème francilien et de la confiance de long terme des investisseurs.

L’Île-de-France est aussi 1re sur l’attractivité dans les métiers de la banque d’investissement, avec 39 IDI contre 32 pour le Grand Londres, mais également dans l’assurance et le Retail Banking. Ces données complètent les données du Brexit Tracker de EY de mars 2022, qui montrent que Paris domine de loin en nombre d’emplois à relocaliser dans le secteur de la finance dans le cadre du Brexit (2800 contre 1800 pour Francfort 2e). De plus, la place financière de Paris vient de dépasser celle de Londres en termes de capitalisation totale : l’Île-de-France confirme ainsi sa place de grande place financière mondiale, de plus en plus apte à jouer en Europe continentale le rôle joué jusqu’ici par Londres.
 

Résultats des analyses du sondage Opinion Way

Cette année encore, Choose Paris Region et Paris-Île de France Capitale Économique ont commandé à Opinion Way une étude sur la perception globale de l’attractivité des grandes métropoles mondiales. Cette étude quantitative a été réalisée dans 15 pays auprès d’un échantillon de 403 entreprises implantées à l’international, représentatif des investisseurs internationaux. Les personnes interrogées sont des dirigeants et responsables d’entreprises (PDG, VP, DG, DAF, Directeurs Commerciaux/Marketing, Dirigeants de filiale ou Responsables des investissements à l’international). L’échantillon a été interrogé du 5 octobre au 16 novembre 2022.

Dans cette étude, Île-de-France arrive deuxième région-métropole la plus attractive pour les entreprises étrangères en général, et gagne une place en 2022 par rapport à 2021 : c’est son meilleur classement depuis que cette étude est menée. Placée derrière le Grand Londres, l’Île-de-France confirme son statut de centre de gravité d’une Europe continentale dont l’attractivité progresse plus globalement.

Comme le montre l’étude des flux d’investissements 2021 présentés plus haut, plusieurs métropoles européennes grimpent dans le classement avec la présence de Berlin, Munich et Amsterdam qui progressent toutes par rapport à 2021. La progression des villes allemandes peut notamment s’interpréter grâce au rôle grandissant de l’Allemagne de « terminus » eurasiatique des nouvelles routes de la soie – même si l’on peut s’interroger sur la pérennité de ce modèle. En revanche, New York chute de la plus haute marche du podium et se retrouve cette année à la 3e place : 14% seulement la citent comme une des 3 métropoles les plus attractives au monde en 2022 contre 29% en 2021.

L’optimisme accordé à l’attractivité de Paris comme destination d’investissement dans les années à venir n’a donc jamais été aussi élevé et concerne presque la moitié des investisseurs, ce qui creuse un écart inédit entre optimistes et pessimistes : 47 % considèrent que celle-ci va augmenter tandis que seuls 11% pensent qu’elle va diminuer (contre respectivement 38% et 11% en 2021).

Si l’on regarde plus en détail par critères d’investissement, la région Île-de-France arrive en tête sur le critère des « services fondamentaux comme la santé, l’éducation et la sécurité », sur la « stabilité politique et juridique », et deuxième sur « l’engagement écologique » (critère qui n’existait pas l’année dernière), la « qualité de vie » et « l’investissement public et le soutien de l’Etat aux entreprises ». Ce sont d’excellents résultats dans un contexte mondial marqué par une forte concurrence entre métropoles.

Enfin, que ce soit en Amérique, en Asie ou en Europe, une majorité relative des répondants considère que l’attractivité de l’Île-de-France va continuer d’augmenter dans les années à venir. Une perspective qui confirme la place de la région comme centre de gravité d’une Europe attractive, au sein d’un monde économique et géopolitique de plus en plus polarisé.

Ces résultats ont été dévoilés à l'occasion des Assises de l'Attractivité, un évènement organisé chaque année par Choose Paris Region avec le soutien de la Région Île-de-France et de la Métropole du Grand Paris. Cet évènement rassemble de nombreux acteurs publics et privés de terrain qui oeuvrent en faveur de l’attractivité internationale de l’Île-de-France, avec au coeur des débats les filières d'excellence, les coopérations entre régions européennes, la prise en compte de la transition écologique dans les nouveaux critères d’investissement, l'attraction des talents, la contribution des événements sportifs à l'attractivité de la région Ile-de-France. Le programme est disponible sur ce lien.

Actualités récentes