Aller au contenu principal

Inauguration du premier vertiport intégré à Pontoise, épicentre des nouvelles mobilités aériennes durables en Europe

Inauguration du premier vertiport intégré à Pontoise
  • Le Groupe ADP et Skyports, avec le soutien de RATP Group, de la région Ile-de-France et de la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) du Ministère chargé des Transports, ont dévoilé à l'aérodrome de Pontoise Cormeilles-en-Vexin, le premier terminal test pour l'accueil de passagers des futurs aéronefs électriques (eVTOL, electric vertical take-off and landing).
  • Unique en Europe, le vertiport de Pontoise intègre dorénavant toutes les composantes aéronautiques et passagers pour développer les futurs services d'aéronefs électriques : hangar, zone de décollage et d'atterrissage, terminal d'accueil passagers, zones de contrôles.
  • L'ensemble du parcours passager, au plus près de la configuration envisagée en 2024, peut dorénavant y être testé : l'accès au terminal, les formalités de contrôles - reposant sur des technologies de biométrie déployées par SITA - et l'embarquement à bord de l'appareil.
  • En outre, Volocopter a réalisé ce jour un vol intégré dans un trafic aérien conventionnel.

 

Le premier terminal passager d'un vertiport en Europe

Conçu et développé par Skyports et le Groupe ADP, le terminal passager inauguré ce jour va servir de banc d'essai, en préparation de l'expérimentation prévue en 2024 et du lancement à venir de services passagers, pour :

  • le parcours complet du passager : enregistrement et contrôles, temps de parcours, embarquement ;
  • l'intégration des aéronefs : procédures liées au déplacement au sol et opérations de chargement et de maintenance ;
  • la programmation des vols et l'information passager.


Ce terminal passagers intègre tout le savoir-faire de Skyports dans le développement d'infrastructures pour les nouvelles mobilités aériennes, tant en matière de sécurité, de conformité aux réglementations, que d'efficacité et de fonctionnalité. Sa taille compacte (115 m²)a été étudiée pour garantir à la fois une expérience confortable aux passagers avec une circulation rapide, et une emprise au sol aussi réduite que possible. La conception modulaire de cette infrastructure lui confère une grande flexibilité d'utilisation et a donné lieu à une construction rapide et simple, avec un effort particulier apporté à la réduction des déchets liés aux travaux et à un sourcing de matériaux privilégiant les circuits courts.

L'inauguration de ce jour marque l'aboutissement de douze mois de campagnes de tests à l'aérodrome de Pontoise et s'est accompagnée d'un vol Volocopter intégré dans l'espace aérien conventionnel, en cohabitation avec un autre appareil et montrant l'interaction entre le terminal passager et le eVTOL.

Crée en 2020, l'écosystème francilien autour des nouvelles mobilités aériennes regroupe une trentaine d'acteurs industriels, académiques ou réglementaires pour répondre à l'ensemble des enjeux : aéronefs, opérations, infrastructures, gestion de l'espace aérien, acceptabilité. Concernant les constructeurs de eVTOLs - après Volocopter, Airbus, Ascendance Flight Technologies, Lilium, Joby Aviation, Vertical Aerospace - Eve Air Mobility, filiale dédiée d'Embraer, a récemment rejoint la filière.

 

En 2023 : développer les usages et implanter cinq vertiports supplémentaires pour 2024

Le banc d'essai de Pontoise a vocation à favoriser l'essor de nouveaux usages, qu'ils soient logistiques, de surveillance et de maintenance, sanitaires et médicaux.

Dans le domaine médical, les groupes ADP et RATP travaillent avec l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) pour évaluer les conditions d’une démonstration en environnement réel dès 2024, avec l’usage d'aéronefs légers au service de trois besoins de transports : le transport de matériel biologique, de blessés légers ou de médecins spécialisés, à partir de Paris-Le Bourget, aéroport sanitaire majeur pour la région Île-de-France.

Le savoir-faire développé avec ce terminal test à Pontoise servira directement à l'aménagement de plusieurs vertiports en région parisienne, pour être au rendez-vous de l'échéance de 2024 et proposer deux liaisons avec passagers entre :

  • <Paris et Versailles (entre l’héliport de Paris-Issy-les-Moulineaux et l'aérodrome de Saint-Cyr l’École) ;
  • les aéroports Paris-Charles de Gaulle et Paris-Le Bourget et un site dans Paris, quai d'Austerlitz (projet de barge sur la Seine).


Les démarches administratives sont en cours pour l'implantation de ces cinq vertiports.

Pour sa part, Volocopter – dont le modèle 2X est jusqu'ici le seul autorisé par la DGAC pour des vols d'essai sur l'aérodrome de Pontoise – est en train d'obtenir la certification européenne qui lui permettra de pouvoir voler sur tous les vertiports mentionnés ci-dessus.

Ainsi, à horizon 2024, l'expérimentation envisagée reposera sur :

  • une flotte de VoloCity (appareil de Volocopter) prête à être déployée à Paris et en région Île-de-France ;
  • chaque appareil pourra effectuer 2-3 vols par heure.

 

Actualités récentes