Aller au contenu principal

Entretien avec l'acteur de demain dans le domaine de l'hydrogène

Julien Chauvet, directeur Hydrogène France chez ENGIE Solutions

La réduction de notre empreinte carbone mondiale commence au niveau local. C'est pourquoi ENGIE Solutions s'est donné pour mission de doter la Région Île-de-France de solutions de mobilité propres. Nous avons discuté avec Julien Chauvet, directeur Hydrogène France chez ENGIE Solutions, pour mieux comprendre l'importance de l'hydrogène comme alternative énergétique propre aux combustibles fossiles, et les projets actuels et futurs d'ENGIE Solutions pour réduire les émissions de carbone liées aux transports.

Quelle est la vision d'ENGIE Solutions par rapport à l'hydrogène ?

Le choix de l'hydrogène s'explique par les perspectives qu'il offre sur le long terme, étant donné sa place dans la transition écologique et sa capacité à atteindre la neutralité carbone.

L'hydrogène a également un grand intérêt à court terme pour la mise en place de solutions de mobilité plus propres, fonctionnant à l'électricité et au biogaz. En fait, concernant la mobilité, le réel avantage de l'hydrogène réside dans la volonté des acteurs du territoire de proposer des solutions de mobilité moins polluantes, étant donné l'impact considérable du secteur des transports sur l'environnement et sur la pression atmosphérique locale. La pollution de l'air peut en effet avoir des conséquences graves, notamment provoquer des maladies respiratoires, ce qui pousse les acteurs à agir.

C'est pourquoi, aujourd'hui, la mobilité représente 1/3 de l'énergie finale utilisée et l'hydrogène est très prometteur pour passer à une mobilité plus propre, en particulier sur le segment de la mobilité lourde. À l'avenir, son utilisation pourrait être étendue aux avions et aux navires. Pour l'heure, des projets sont évoqués pour la Région Île-de-France, comme les taxis hydrogène, qui viennent s'ajouter aux véhicules électriques et au gaz naturel.

L'hydrogène propre fait partie intégrante du mix énergétique et est donc crucial : pour stocker de l'énergie et la libérer lorsque les sources renouvelables ne produisent pas d'énergie, pour développer une mobilité plus durable et pour décarboniser les usages industriels. Dans la chaîne de valeur de l'hydrogène, ENGIE est présente de la production d'énergie à son utilisation finale.
 

Quels sont les principaux projets d'ENGIE Solutions en Île-de-France ?

En France, ENGIE Solutions exploite déjà 20 stations hydrogène sur les 40 actuellement en service et nous prévoyons d'en ouvrir environ 30 nouvelles au cours des trois prochaines années. Tout cela vient soutenir le déploiement du réseau de distribution d'hydrogène, qui est un projet central que nous pouvons mener à bien avec les stations-service afin de parvenir à créer ce réseau. C'est un aspect majeur, notamment en région parisienne où le trafic est dense.

En Île-de-France plus précisément, ENGIE Solutions utilise déjà depuis 2018 50 véhicules à hydrogène ravitaillés à Rungis. Cette station ravitaille surtout la flotte de 50 utilitaires Renault Kangoo Z.E. à hydrogène.

Notre ambition est d'ouvrir 8 autres stations de recharge multi-énergie en Île-de-France, dans la petite couronne et la grande couronne. Nous ravitaillerons ainsi également les véhicules au gaz naturel qu'utilisent déjà les transporteurs de marchandises et de passagers, et ceux assurant la desserte locale.

Nous nous intéressons aussi de près à l'aviation durable. En fait, nous avons répondu à l'appel à manifestation d'intérêt lancé par le Groupe ADP, Air France-KLM, Airbus, la Région Île-de-France et Choose Paris Region pour préparer les aéroports à la révolution de l'hydrogène et les transformer en hubs d'hydrogène, comme cela a déjà été fait à Toulouse avec le projet HyPort auquel nous avons contribué. Notre mission dans les aéroports consiste à fournir de l'hydrogène pour le transport de passagers et les équipements de piste, ainsi que le chargement d'hydrogène dans les avions. Nous travaillons d'ailleurs actuellement avec ArianeGroup, groupe spécialisé dans la liquéfaction d'hydrogène, pour trouver des moyens de transporter l'hydrogène à bord des avions.


La France a-t-elle une carte importante à jouer dans le secteur de l'hydrogène sur la scène internationale ?

Oui, la France a une importante carte à jouer, car elle est extrêmement active sur tous les plans : projets d'envergure, acteurs industriels majeurs, énergie, construction de véhicules, PME, start-ups, laboratoires de recherche, etc. De plus, le gouvernement affiche clairement sa volonté de soutenir ces projets. Pour finir, soulignons également que la France est un carrefour pour l'Europe, tant au niveau de la mobilité que du transport d'énergie.

 

Experts Choose Paris

Sevinç Ar

Smart City & Cleantech
Expert

Actualités récentes