Aller au contenu principal

Les Assises de l’Attractivité : entre chiffres records et défis à relever, l’Ile-de-France se réinvente

Les Assises de l’Attractivité : entre chiffres records et défis à relever,  l’Ile-de-France se réinvente

Le 16 novembre s’est tenue la deuxième édition des Assises de l’Attractivité, un évènement organisé par Choose Paris Region avec le soutien de la Région Île-de-France et la Métropole du Grand Paris. Les grands acteurs institutionnels et économiques franciliens ont pu échanger sur les thématiques clés, leviers d’attractivité de la région Ile-de-France et nouveaux paradigmes de l’attractivité. Car si l’Ile-de-France attire plus que jamais les investisseurs étrangers, elle doit maintenant répondre à de nouveaux enjeux pour rester sur sa lancée, en misant sur le collectif et l’innovation.

 

Replay des Assises de l'Attractivité 2021

 

"Assises de lattractivite Alexandra Dublanche"A Saint-Ouen, dans les locaux de la Région Ile-de-France, Alexandra Dublanche, Vice-présidente de la Région Ile-de-France chargée de la Relance, de l'Attractivité, du Développement économique et de l'Innovation, et Présidente de Choose Paris Region a ouvert les Assises de l’Attractivité : « Dans un contexte de transformation et d'accélération, nous restons très optimistes. En 2020, malgré le Covid, nous avons battu notre record de créations d'emplois grâce aux investissements étrangers avec 11000 nouveaux postes. Aujourd'hui, l'Ile-de-France est la première métropole au monde pour les investissements dans les Sciences du Vivant, mais aussi pour les centres de R&D et dans le secteur des services financiers. Et pour la première fois, Paris devient la métropole à laquelle les dirigeants prédisent la plus forte progression dans les 3 prochaines années ! ».

Voir le replay

 

 

Paris Ile-de-France, 1ère destination mondiale pour les investissements internationaux dans les services financiers, la R&D et les sciences du vivant

 

"Assises de l'Attractivité - GCIM"

 

Lionel Grotto, Directeur Général de Choose Paris Region, Alexandre Missoffe, Directeur Général de Paris Ile-de-France Capitale Economique et Hugues Cazenave, Président de OpinionWay ont dévoilé les résultats du baromètre Global Cities Investment Monitor 2021.

Paris Ile-de-France s’impose, pour la deuxième année consécutive, à la seconde place mondiale et réduit fortement l’écart avec Londres.

Sur le segment des services financiers, Paris Ile-de-France, est devenue en 2021, la 1ère destination en Europe, et dépasse largement ses concurrentes continentales comme Francfort, Dublin et Amsterdam, mais également Londres dont les investissements dans ce secteur ont été divisés par deux.

Paris Ile-de-France devient leader dans le domaine des sciences du vivant, grâce notamment à des pôles de recherche reconnus mondialement sur cette thématique comme Saclay, Biocitech ou Genopole.

Comme en 2018, Paris reprend sa place de leader sur l'attractivité des centres de R&D, la capitale française est l'une des régions les plus innovantes du monde. Elle concentre 20 % de la recherche française et se positionne sur les critères de la qualité de l'enseignement supérieur et de la recherche et sur la disponibilité de personnel qualifié dans le baromètre d'Opinion Way.

Pour la première fois, Paris Ile-de-France est considérée comme la métropole allant améliorer le plus son attractivité sur les 3 prochaines années.

Elle est aussi la 2ème métropole considérée comme ayant le mieux réagi à la crise sanitaire, derrière Singapour.

Voir le replay

Keynote de Ross McInnes, Président du Conseil d’administration de Safran

 

"Assises de l'Attractivité - Ross McInnes"

 

Comment maintenir cette forte attractivité dans un contexte de forte compétitivité des grandes métropoles internationales ? Pour Ross McInness, président du conseil d'administration de Safran, la qualité de l'enseignement hexagonal sera primordiale, à la fois pour rester un pôle de recrutement compétitif, mais aussi pour convaincre les talents de venir scolariser leurs enfants en France : « Dans le cadre d’une expatriation potentielle, la qualité de l’offre d’enseignement pour les enfants est un facteur de décision central. Des efforts très importants ont été réalisés à Paris et en Ile-de-France pour proposer notamment davantage de sections internationales d’enseignement. De 47 sections en 2015 nous sommes passés à 65 en 2021 avec 3 nouveaux établissements (Courbevoie, Palaiseau, Vincennes) qui ouvriront bientôt leurs portes. »

Voir le replay

L'évolution des modes de travail : quel impact sur l'attractivité de l’Ile-de-France ?

 

"Assises de l'Attractivité - Evolution des modes de travail"

 

Bijan Eghbal, Président de l’Amcham, Thierry Laroue-Pont, Président du Directoire de BNP Paribas Real Estate et Emilie Sidiqian, Vice-Présidente Exécutive et Directrice Générale France de Salesforce ont échangé sur les sujets du développement du flex-office, de la transformation du parc immobilier de bureaux laissés vacants et du nécessaire maintien d'une culture d'entreprise par un management innovant.

Bijan Eghbal, Président de l’Amcham : « L’essor du télétravail est une opportunité majeure d’aménagement du territoire. Nous vivons une période passionnante pour les entreprises comme pour les représentants de l’Etat et des collectivités : pour accueillir les entreprises de demain, il faut d’abord les aider à créer les conditions qu’attendent leurs collaborateurs. »

Emilie Sidiqian, Vice-Présidente Exécutive et Directrice Générale France de Salesforce : « La question du recrutement des talents comme de leur rétention est absolument stratégique : 4,4 millions d’employés ont déjà démissionné aux Etats-Unis, soit 3% de la population active. Il faut entendre les attentes nouvelles des salariés ; et les métropoles qui sauront créer les conditions - en termes de qualité de vie, de locaux, de transport - qui aideront les entreprises face à ces nouveaux enjeux gagneront des points précieux en termes d’attractivité. »

Thierry Laroue-Pont, Président du Directoire de BNP Paribas Real Estate : « Nous créons aujourd’hui des m2 vertueux en Ile-de-France, c’est-à-dire des locaux dans lesquels les collaborateurs auront plaisir, confort et intérêt à se rendre. Bref, des bureaux où ils préféreront travailler plutôt que de rester chez eux. C’est le grand enjeu pour les entreprises. Et avec le Grand Paris Express, nous avons un potentiel de 14 millions de m2 pour le relever. »

Pour accompagner ces transformations sociétales, la Région Ile-de-France s'est engagée à aménager le territoire, en partenariat avec les acteurs privés, pour favoriser la qualité de vie des Franciliens, en créant par exemple de nouveaux quartiers vertueux autour des gares du Grand Paris Express.

Voir le replay

Retour d’expérience de Cyrille Marcant, Directeur Développement des affaires Europe – Investissements étrangers de Montreal International

 

"Assises de l'Attractivité - Montreal International"

 

Cyrille Marcant, Directeur Développent des affaires Europe – Investissements étrangers de Montreal International, est intervenu à distance et a expliqué ce qui a permis de créer une plaque tournante à Montreal, aujourd’hui hub incontournable du jeu vidéo et de l’intelligence artificielle. Le coût d'exploitation est attractif avec la création du crédit d'impôts, mais aussi de par son ecosystème avec la présence d'acteurs dont 260 studios présents à Montréal. Montreal International est fortement impliquée dans les problématiques de mobilité internationale en attirant et en accompagnant les talents internationaux dans leur intégration dans le secteur à Montréal. 

Voir le replay

La mobilisation des acteurs régionaux en faveur de l’attractivité

 

"Assises de l'Attractivité - Une agence une idee"

 

Une table ronde a ensuite suivi avec Jean-François Royer, Vice-président Investissements étrangers de RisingSud, Yann Pitollet, Directeur Général de Nord France Invest, Lionel Grotto, Directeur Général de Choose Paris Region et Colleen Geske, Head of Marketing and Deputy Director de IN Amsterdam.

Ces acteurs de l’attractivité ont partagé leur vision et expériences sur les solutions mises en place pour renforcer l’attractivité des métropoles. L’esprit de coopération était au cœur des échanges.

Jean-François Royer, Vice-président Investissements étrangers de RisingSud : « Dans ce cadre ont été créés des OIR - Opérations d’intérêt régional - correspondant à nos filières d’excellence. Pour chaque OIR, nous avons mené un travail de recensement de l’ensemble des projets du territoire afin de les accompagner à se structurer et obtenir des financements. Nous avons recensé plus de 600 projets en région Sud et en avons accompagné une centaine par un appui en ingénierie. »

Lionel Grotto, Directeur Général de Choose Paris Region : « Nos concurrents sont à l’international et les régions doivent travailler ensemble. Entre agences, nous menons de nombreux travaux, en tant que partenaires et nous apprenons beaucoup les uns des autres. Nous avons besoin de construire des offres et des stratégies interrégionales coordonnées. »

Yann Pitollet, Directeur Général de Nord France Invest, a présenté le "contrat d'implantation". Il s’agit d’un contrat signé par le préfet de région, le président de région, l’entreprise et le représentant du territoire dans lequel elle s’installe. Ce contrat permet à l’entreprise d'anticiper des problèmes de recrutement, les différents dispositifs en place, les questions de permis de construire et les demandes d’aides financières. 

Colleen Geske, Head of Marketing and Deputy Director de IN Amsterdam, a présenté les offres de service de l'agence IN Amsterdam, guichet unique pour les entreprises internationales, institutions et talents internationaux à Amsterdam. La nouvelle carte de séjour, le visa "Highy skilled migrant permit", est un visa pour les talents étrangers originaires d'un pays hors de l'Union Européenne, qui se base sur des critères d'identification comme le niveau de qualification. Il définit aussi un cadre qui fixe un revenu minimum. L'agence se charge de préparer toutes les formalités requises pour, en un seul rendez-vous, restituer tous les éléments dont le talent a besoin pour son arrivée à Amsterdam. Une personne dédiée répond à toutes les questions relatives à l’immigration et à l'intégration des salariés.

Voir le replay

Keynote de Geoffroy Boulard, Vice-Président délégué à l’innovation et à la communication, Métropole du Grand Paris

 

"Assises de l'Attractivité - Geoffroy Boulard"

 

Comment la Métropole du Grand Paris s’adapte-t-elle aux nouveaux paradigmes de l’attractivité ?

Geoffroy Boulard, Vice-Président délégué à l’innovation et à la communication, Métropole du Grand Paris est intervenu en rappelant que la métropole du Grand Paris correspond à 25% du PIB français, et est située dans une des zones les plus denses d'Europe. Organisé en lien avec l’Etat, la Société du Grand Paris, la Banque des Territoires et la Foncière de Transformation Immobilière d’Action Logement, la 3ème édition du concours architectural, “Inventons la métropole”  a pour objectif le renouvellement de la ville, pour un territoire durable, équilibré et résilient. Il s'articule autour de 3 thèmes : la reconversion de bureaux en logements et la mutation du bâti existant, la reconversion des friches urbaines et l'aménagement des quartiers de gares. 

Voir le replay

La logistique urbaine et l’industrie, leviers d’attractivité

 

"Assises de l'Attractivité - Logistique urbaine"

 

Les enjeux du développement du e-commerce et de la filière logistique ont ensuite été analysés à travers les questions de l'allègement des réglementations, de la réduction de l'empreinte carbone des modes de livraison, de l'amélioration des conditions de travail des livreurs ou encore de l'optimisation de la desserte des zones logistiques via les axes fluviaux.

Sont intervenus : Antoine Berbain, Directeur Général délégué à la charge de la direction territoriale de Paris et de la multimodalité à l’échelle de l’axe Seine de Haropa, François Laborde, Délégué régional du Groupe La Poste en Ile-de-France, Jean- Michel Genestier, Maire du Raincy, Conseiller délégué à la logistique métropolitaine de la Métropole du Grand Paris et Laurent Calvalido, Directeur Général Adjoint Transport / Logement de la Région Ile-de-France.

Pour rester attractive, la logistique francilienne devra en effet répondre à deux défis : se structurer pour multiplier les livraisons en zone urbaine sans créer de nuisances en centres villes et repenser sa stratégie foncière pour favoriser la relocalisation des activités de production.

Antoine Berbain, Directeur Général délégué à la charge de la direction territoriale de Paris et de la multimodalité à l’échelle de l’axe Seine de Haropa : « Les ports sont des outils d’attractivité et de résilience. Attractivité car le port est un outil de rayonnement international. Le Havre accueille les plus grands porte-conteneurs du monde qui sont des vecteurs essentiels du commerce international. Résilience car le port permet de diminuer les externalités négatives (bruits, congestions, nuisances…) via le trimodal et les modes de transport bas-carbone. Le fluvial génère 5 fois moins d’émissions de gaz à effets de serre que la route. »

François Laborde, Délégué régional du Groupe La Poste en Ile-de-France : « La Poste déploie la première flotte de vélos cargos à Paris. Notre objectif est de contribuer à la décarbonation des mobilités et à l’essor des modes doux pour les livraisons, pour le bénéfice de la qualité de vie de tous les Franciliens. »

Jean- Michel Genestier, Maire du Raincy, Conseiller délégué à la logistique métropolitaine de la Métropole du Grand Paris : « Dans un monde marqué par l’émergence vertueuse de la décarbonation et la croissance de l’e-commerce qui représente 13,4% de la consommation dans notre pays, les Zones à Faibles Émissions sont une solution centrale pour embarquer l'ensemble des acteurs et limiter l’impact carbone. »

Laurent Calvalido, Directeur Général Adjoint Transport / Logement de la Région Ile-de-France : « Nous avons deux enjeux majeurs : la maîtrise des flux avec une réduction des nuisances associées alors qu’on assiste à une explosion du e-commerce et que 90% des flux transitent par la route ; et la revalorisation de la filière transports qui est en pleine mutation et qui pâtit d’une mauvaise image et d’une faible attractivité, malgré un poids économique considérable puisqu’elle représente 375 000 emplois. »

Voir le replay

La Transformation des chaînes de valeur industrielle

 

"Assises de l'Attractivité - Chaines de valeur industrielles"

 

Alors que la pandémie a mis en évidence le besoin de rapatrier les productions stratégiques, les enjeux de l'industrie ont ensuite été débattus, en mettant l'accent sur la transition écologique et le renforcement de la compétitivité de la Région Ile-de-France auprès des grands groupes internationaux. La présentation de la future zone expérimentale de Pontoise autour des nouvelles Mobilités Aériennes Urbaines en Ile-de-France a permis de mettre en avant l'importance de la création de lieux d'innovation, au service du développement du territoire.

Sur cette table ronde, sont intervenus : Alban Negret, Head of Innovation & Corporate Venture du Groupe ADP, Julien Ettersperger, Responsable Equipe Innovation santé et Partenariats Académiques de Medicen et Nathalie Lefevre, Directrice Politiques économiques régionales de la Région Ile-de-France.

Alban Negret, Head of Innovation & Corporate Venture du Groupe ADP : « L’un des sujets essentiels est celui des drones et des taxis volants car une vraie filière est en train d’émerger. Beaucoup de projets sont en phase exploratoire. Il y a une chaîne de valeurs à créer, à compléter et à attirer. »

Julien Ettersperger, Responsable Equipe Innovation santé et Partenariats Académiques de Medicen : « Il faut rendre leurs lettres de noblesse aux filières industrielles. En ce qui concerne la santé, nous travaillons sur le temps long. Nous accompagnons plus de 130 porteurs de projets innovants par an quel que soit leur niveau de maturité, et nous contribuons à la lisibilité de cet écosystème. La réindustrialisation dans la santé peut s’appuyer sur l’excellence scientifique. La Région s’est emparée très tôt du sujet. Nous avions besoin de mesures ambitieuses et de moyens conséquents. »

Nathalie Lefevre, Directrice Politiques économiques régionales de la Région Ile-de-France a expliqué que la pandémie a fortement impacté l'Ile-de-France, avec une activité qui a reculé de 35% en 2020. La crise a particulièrement touché l'industrie et a pour conséquences des pénuries qui perdurent encore, cela renforce l'attention de la Région Ile-de-France portée sur l'industrie. La délocalisation concerne la production mais aussi les prestations intellectuelles. La Région Ile-de-France a mis en place des aides pour soutenir les différents secteurs. Au global, 400 000 entreprises ont été soutenues en Ile-de-France. De nombreux projets industriels ont été soutenus, de modernisation, de relocation et de diversification. « Nous partons des besoins du terrain. Nous sommes dans une co-construction de politiques publiques, avec pour ambition de mettre en relation les acteurs pour avancer de façon commune et pour que les moyens de la région soient démultipliés. En matière d'attractivité, nous sommes en capacité de soutenir très fortement les projets de recherche et développement pour faciliter les implantations. On développe des lieux d’innovation, des lieux « totem » pour attirer des projets régionaux ou internationaux. Nous avons des outils, comme le Pack Relance Île-de-France pour relocaliser des activités et/ou de les diversifier. Nous avons aussi créé un partenariat avec « Solar Impulse ». L’industrie reste une thématique transversale dans notre stratégie 2022-2028 dans une logique publique-privée. »

Voir le replay

La Transformation de la filière Image à l’ère de l’industrialisation de la production

 

"Assises de l'Attractivité - Filière image"

 

Les opportunités de la filière image grâce au développement des plateformes audiovisuelles ont été analysées, et la création imminente de nouveaux studios de tournage, d'animation et de post-production a été annoncée.

Sont intervenus à la table ronde, animée par Rémi Bergues, Directeur de Film Paris Region : Vincent Florant, Directeur du numérique du Centre National du Cinéma et de l’image animée, Didier Huck, Président de la FICAM et Pervenche Beurier, Déléguée générale de Ecoprod.

Vincent Florant, Directeur du numérique du Centre National du Cinéma et de l’image animée : « Nous notons deux tendances majeures : un fort dynamisme des plateformes digitales (qui génèrent environ la moitié des projets), et la montée en puissance de l’animation, filière pour laquelle nous proposons des écoles d’excellence.  En mars 2020, 500 tournages ont été annulés à cause du Covid. Le CNC a créé un fonds d’assurance publique de 50 millions d’euros pour une reprise des tournages dès le 11 mai malgré les confinements. Cela reste un excellent signe de la pertinence des outils mis en place pour assurer les tournages en période de restriction sanitaire et pandémique. »

Didier Huck, Président de la FICAM : « 2021 a marqué un vrai rebond. On se retrouve au niveau de 2019, voire au-delà sur la partie audiovisuelle. Les tournages sont repartis tout de suite grâce aux aides, contrairement à d’autres pays européens. »

Pervenche Beurier, Déléguée générale de Ecoprod : « Il y a une demande croissante des institutions et des professionnels sur la question environnementale (...). Une partie des décideurs (chaînes, plateformes, distributeurs) veulent des œuvres éco-produites. Dans d’autres pays, il y a une prise de conscience. Comme au Royaume-Uni, où la BBC exige que 25% de ses programmes soient certifiés bas carbone. Nous en sommes tout à fait capable également en Ile-de-France. Car France Télévisions va suivre. Nous travaillons à répondre à ce nouveau cahier des charges. »

Voir le replay

"Assises de l'Attractivité - Lionel Grotto"Lors de la conclusion, Lionel Grotto, Directeur Général de Choose Paris Region a remercié les partenaires de l'événement et a souligné l'engagement fort de chacun, avec le sujet de l'évolution des modes et du rapport au travail qui est souvent revenu, d'entreprises, de talents et d'attentes des individus, d'éducation. Une volonté de beaucoup d'acteurs d'avancer sur le sujet de l'industrie, un sujet fortement lié à la logistique, mais aussi une attention de plus en plus forte portée sur le développement durable. Le baromètre a montré que la finance, les sciences de la vie et la R&D sont des secteurs reconnus, au niveau mondial, de la région en termes d'attractivité.

Voir le replay