Aller au contenu principal

L’Île-de-France offre un bon équilibre entre vie professionnelle réussie et qualité de vie

L’Île-de-France offre un bon équilibre entre vie professionnelle réussie et qualité de vie

Selon un sondage réalisé par l’Institut Paris Région en mars dernier, à la fin du confinement, 58 % des Franciliens souhaitent continuer à télétravailler à l’avenir. La bonne nouvelle est que les infrastructures de la région ont su répondre aux besoins accrus des salariés en télétravail. Qu’il s’agisse de la fibre, des centres de données ou du réseau 4G/5G, les excellentes infrastructures numériques de la région couvrent tous les besoins des entreprises en matière de télétravail.
BR>

Le télétravail, une situation gagnant-gagnant pour les entreprises et les salariés

En Île-de-France, le télétravail a été largement encouragé en raison de la prédominance du secteur des services et de la grande proportion de cadres. Selon un sondage Odoxa-Adviso Partners réalisé pour France info, France Bleu et Challenges en avril 2020, 40 % des actifs ont télétravaillé durant le confinement.

Globalement, les résultats sont positifs. Les salariés apprécient d’avoir davantage d’autonomie et d’éviter de perdre du temps dans les transports, tout en maintenant le lien social avec leurs collègues grâce aux réunions sur Zoom, Skype et Teams. Les sondages mettent en évidence que le télétravail génère des bénéfices importants, tels que la possibilité de moduler ses horaires de travail pour les adapter à sa situation personnelle, notamment pour les parents, qui ont besoin d’un emploi du temps flexible afin de s’occuper de leurs enfants et d’assister aux événements scolaires, pour passer plus de temps de qualité en famille. Le télétravail recèle également des avantages pour les salariés ayant des responsabilités supplémentaires, telles que prendre soin de leur conjoint ou de parents âgés, car il leur permet de gérer les tâches domestiques plus efficacement. En résumé, le télétravail améliore la qualité de vie car il mène à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, augmentant ainsi la satisfaction liée au travail et l’engagement organisationnel.


Conformément au droit du travail français, en cas de circonstances exceptionnelles, en particulier la menace d’une épidémie, ou en cas de force majeure, la mise en place du télétravail peut être considérée comme un ajustement nécessaire du poste de travail afin de permettre la continuité des opérations de l’entreprise et d’assurer la protection des salariés.


Des infrastructures étendues

Interrogé sur l’impact du télétravail pendant le confinement, Steven Khoury, responsable France & Client Solutions Europe pour The Instant Group, déclare : « Le télétravail faisait déjà partie de notre quotidien avant le Covid. L’Île-de-France offre le plus grand nombre de sites flexibles de France, ce qui permet d’aller travailler à côté de chez vous, à côté de vos clients, à côté de vos partenaires. »
L’Île-de-France possède d’excellentes infrastructures numériques, un atout majeur pour l’adoption généralisée du télétravail. Pour assurer la simplicité et l’efficacité du télétravail, la région offre les avantages suivants :

•    Une région Très Haut Débit (THD)
100 % des foyers ont accès à Internet.
90 % des foyers ont accès à la fibre optique (débit supérieur à 100 Mbits/s).
L’Île-de-France est classée en tête des régions françaises pour sa couverture Très Haut Débit (source : baromètre THD ZoneADSL 2020).

•    De nombreux centres de données
Paris est l’une des cinq villes européennes à bénéficier d’un grand nombre de centres de données. Au dernier trimestre 2019, on en recensait 123. La plupart sont situés en Seine-Saint-Denis, au nord de Paris (près des réseaux télécoms), ce qui constitue la plus grande concentration de ces installations en France. Ces fermes de données hébergent en toute sécurité des données personnelles ainsi que des serveurs d’entreprises.
En 2019, la Mairie de Paris s’est dotée de son propre centre de données. Première municipalité à prendre cette initiative, elle peut désormais contrôler ses choix technologiques en matière de stockage et d’exploitation des données des habitants.

•    Un réseau 5G naissant
Au quatrième trimestre 2019, la couverture 4G était disponible dans 94 à 99 % de la région, avec quatre opérateurs (Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free).
Le réseau 5G sera lancé d’ici fin 2020. Les opérateurs effectuent actuellement des tests sur la bande 3,5 GHz et la première version commerciale de la 5G devrait être lancée dans les prochains mois.
La cinquième génération (5G) des communications mobiles marquera une avancée technologique majeure. Outre une vitesse et une puissance accrues des communications, elle permettra des usages nouveaux et complexes, à la fois pour le grand public et pour les entreprises (notamment, le développement d’applications révolutionnaires dans tous les secteurs industriels grâce à l’Internet des objets). Il s’agit donc d’un objectif stratégique pour renforcer la compétitivité de l’économie française. Les entreprises et salariés de l’Île-de-France seront les premiers à en bénéficier.